aides_a_la_renovation

conseils

Des aides à la rénovation incitatives

Les aides incitent les ménages à la rénovation

 

D’après les résultats d’une enquête menée par le ministère de l’Environnement sur les ménages et leur consommation énergétique, il apparaît que les aides à la rénovation incitent réellement les ménages à entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

 

 Découvrez les aides et les subventions auxquelles vous êtes éligible pour réaliser vos travaux. Faites le test.

 


 1 ménage sur 2 motivé par les aides

 Selon l’enquête, les aides les plus utilisées sont le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et la TVA à taux réduit. Les travaux aidés sont en général entrepris par des ménages aux revenus aisés, visant la plupart du temps à rénover l’extérieur du bâtiment, puis secondement, à renouveler les équipements. L’étude constate également que ces travaux concernent peu les énergies renouvelables. Le montant des travaux réalisés grâce à une aide est souvent plus élevé que lorsque les travaux sont entrepris sans aide : ce sont principalement les travaux réalisés grâce à un éco-prêt à taux zéro.

 

Environ la moitié des ménages ayant entrepris des travaux de rénovation déclare avoir été motivée par l’existence de ces aides. De plus, près de la moitié des ménages concernés possède une maison (47%) contre un tiers possédant un appartement (34%) car la majorité des occupants d’appartements sont locataires et sont donc soumis aux règles de la copropriété. Au final, 1,9 million de ménages ont bénéficié du CITE entre janvier 2008 et juin 2013 et 1,14 million de la TVA à taux réduit. Cependant, approximativement 5 millions de ménages auraient entrepris des travaux de rénovation énergétique sans toucher d’aide financière : cela représente un plus grand nombre que celui des ménages ayant reçu une aide. Les investissements sur cette période représentent 94,5 milliards d’euros dont 31,4 milliards grâce aux ménages. Quant au CITE, il a représenté 37,3 milliards alors que la TVA à taux réduit a concerné 23,8 milliards d’euros.

 

Un effet rebond persistant

 

Aides aux travaux de rénovation énergétiqueL’étude souligne aussi que, une fois les travaux terminés, les économies d’énergies ne sont pas toujours constatées et cela à cause d’un phénomène que l’on nomme « effet rebond ». Les ménages augmentent la température ou diminuent leurs restrictions dans un logement rénové. L’étude estime cet effet à 40% voire 60 % de l’économie attendue, dévalorisant ainsi les bénéfices de la rénovation. Cet effet se manifeste par des augmentations de température dans certaines pièces, une diminution des températures moins fréquente la nuit ou lorsque personne n’est présent, et une hausse de la consommation d’eau chaude. On constate également deux autres points : une partie du pouvoir d’achat gagné est reporté sur la consommation d’autres biens et services nécessitant eux aussi une consommation d’énergie, ainsi qu’une croissance globale de l’activité et des consommations. Les travaux de rénovation énergétique ont donc bel et bien un impact sur le comportement des ménages et sur leurs habitudes énergétiques.

  

Quelle Energie vous propose d’estimer gratuitement l’efficacité énergétique de votre logement et vous conseille dans le choix de solutions de rénovation les plus adaptées.

 

IAGNOSTIC GRATUIT

  

On dit qu’un ménage est en situation de précarité quand ses dépenses énergétiques représentent plus de 8 % de ses ressources, ou bien parce que les températures d’hiver sont difficiles à supporter à cause d’une installation défectueuse ou d’une difficulté à régler les factures. 25% des ménages résidents en France sont touchés par ce phénomène. Les ménages ayant eu froid pour ces motifs représentent 14 % des ménages.

 

De multiples aides pour un projet de rénovation

 

Aides aux travaux de rénovation énergétiqueLors de travaux de rénovation, les ménages peuvent bénéficier d’aides supplémentaires en plus d’un éco-prêt à taux zéro et du CITE. Ces aides sont les prêts travaux des banques (les banques offrent des prêts spécifiquement dédiés aux travaux de rénovation énergétique), les prêts bonifiés des fournisseurs d’énergie (EDF et GDF Suez proposent des prêts respectivement de 0% à 4,55% et de 0,85% à 3,35%), les primes d’énergie (par exemple la Prime Energie de Quelle Energie), les aides de l’Anah (aides accordées selon vos ressources) et les aides des collectivités locales (compléments aux subventions de l’Anah ou prêts bonifiés). Grâce à cet ensemble complet d’aides à la rénovation, les ménages désirant entreprendre des travaux d’économie d’énergie sont désormais aidés et encouragés à améliorer leur logement afin de mettre fin aux passoires énergétiques.

On en parle dans cet article

crédit d'impôt

Le crédit d’impôt

Les particuliers qui veulent équiper leur habitation principale avec un système d’économies d’énergie peuvent bénéficier d’un soutien financier sous la forme d’un Crédit d’Impôt.

En savoir plus